Actualités

Sélectionnez une catégorie :

Le 29 janvier 2015

Axecibles : Les 5 erreurs à ne pas commettre quand on est entrepreneur !

Que l’on soit un jeune entrepreneur débutant ou beaucoup plus expérimenté, il arrive que l’on commettre des erreurs plus ou moins importantes qui peuvent mettre notre ...

Que l’on soit un jeune entrepreneur débutant ou beaucoup plus expérimenté, il arrive que l’on commettre des erreurs plus ou moins importantes qui peuvent mettre notre activité en péril.

Ces erreurs peuvent vous couter des clients, certains de vos employés expérimentés ou même vous conduire devant les tribunaux.

Petit tour d’horizon par Axecibles de ces erreurs impardonnables.

 

1-    Ne pas comprendre les besoins d’un client

Votre client est la raison pour laquelle votre entreprise tourne. Mal appréhender ses besoins vous conduirait à perdre ce client, voire même dans certains cas, à souffrir d’une mauvaise réputation.

Consacrez-lui du temps dès le début afin de réaliser une étude approfondie de ses envies mais également de ses besoins auxquels vous pourrez apporter vos connaissances et votre expertise.

 

2-    Sous-estimer l’ampleur des engagements passés avec un client

Tout comme de ne pas comprendre ses besoins, ne pas respecter les engagements contractés envers le client pourra vous amener un perdre ce client.

En effet, un client déçu est un client qui ne revient pas.

 

3-    Débuter un projet avant un contrat signé

Le contrat indique clairement les attentes du client, la nature des actions à réaliser, la durée pour effectuer ses actions, et les clauses limitatives et de responsabilité.

Dans la mesure où il est signé par les deux parties c’est une protection légale primordiale pour l’entrepreneur que vous êtes. En cas de litige, le juge s’en référera toujours au contrat signé.

 

4-    Choisir trop rapidement ses sous-traitants

Il est naturel de s’appuyer sur un ou des sous-traitants pour effectuer une tâche ordonnée par un client. Le sous-traitant sera en quelques sortes votre représentant et il est nécessaire de faire appel à une personne responsable, sérieuse et de confiance.

Le recrutement d’un sous-traitant doit être appréhendé de la même manière que le recrutement d’un salarié, à la différence près qu’il devra vous donner la garantie de posséder, outre les qualifications, les assurances adéquates.

 

5-    Faire d’un différend une affaire personnelle

Un différend doit être traité avec du recul et avec professionnalisme qu’il vous engage contre un client, un sous-traitant ou un employé.

Seuls les professionnels du droit tels qu’un avocat ou un conseiller juridique seront en mesure de vous orienter dans votre différend afin que vous obteniez gain de cause.