Actualités

Sélectionnez une catégorie :

Le 19 décembre 2014

Axecibles : Auto-entrepreneur ou micro-entreprise que choisir ?

L’auto-entreprise a connu un bel essor ces dernières années. Les statuts se sont multipliés et ce n’est pas pour faciliter la vie de des futurs entrepreneurs ...

L’auto-entreprise a connu un bel essor ces dernières années. Les statuts se sont multipliés et ce n’est pas pour faciliter la vie de des futurs entrepreneurs désireux de se lancer dans l’aventure.

Axecibles, La première agence web, vous dresse le portrait de ces deux régimes de leurs ressemblances et différences en 10 points.


Axecibles : auto-entreprise ou micro-entrepirse ?



La forme juridique

L’auto-entreprise comme la micro-entreprise sont toutes deux des entreprises individuelles.


Les formalités

Afin de créer votre auto-entreprise ou micro-entreprise vous devrez vous soumettre bien évidemment à certaines formalités.

La micro-entreprise et l’auto-entreprise nécessitent de remplir le formulaire P0 à déposer au Centre de Formalités de Entreprises (CFE). Pour une micro-entreprise vous devrez également procéder à l’immatriculation de votre société au Registre du Commerce et des Sociétés (RCS).


L’administration

Dans le cas d’une auto-entreprise vous serez identifié par l’administration grâce à un numéro SIREN, pour une micro-entreprise vous disposerez d’un SIREN et d’un K-bis.


Le régime fiscal

Vous bénéficierez du régime micro-entreprises que vous soyez auto-entrepreneur ou à la tête d’une micro-entreprise. Sauf que dans ce dernier cas vous aurez le choix entre le régime micro-entreprise de plein droit, réel simplifié ou réel normal sur option.


Il y a-t-il des activités interdites

Evidemment, il vous sera interdit dans les deux cas d’exercer les activités exclues du régime de la micro-entreprise comme : agent immobilier, marchand de biens, artiste-auteur… Dans le cas de l’auto-entreprise, tous les activités nécessitant une immatriculation au RCS vous seront interdites (entreprise de transport par exemple).

Dans les deux cas vous pourrez exercer une activité règlementée telle que le service à personne, commerçant ambulant, agent de voyage etc.), ou même une activité libérale. Seulement, en matière de profession libérale vous devrez vous assurez dans le cas d’une auto-entreprise que l’activité relève du RSI ou de la CIPAV.


Le patrimoine personnel

Evidemment votre patrimoine personnel peut être protégé dans les deux cas vous pouvez effectuer une déclaration d'insaisissabilité de votre résidence principale ainsi que de tout bien foncier non affecté à un usage professionnel (résidence secondaire, terrain...). Elle doit être faite auprès d'un notaire.

Il vous est possible également de faire une déclaration d'affectation du patrimoine (DAP) à votre activité professionnelle.


Le chiffre d’affaires

Quelle que soit votre activité : auto-entreprise ou micro-entreprise il y aura un certain plafond de chiffre d’affaires à ne pas dépasser : 82.200 € HT/an pour l’activité d'achat-revente, de vente à consommer sur place, de prestation d'hébergement et 32.900 € HT/an pour les prestations de services.


Les impôts 

Selon le mode de versement que vous avez choisi deux possibilités en matière d’imposition s’offrent à vous que vous soyez auto-entrepreneur ou à la tête d’une micro-entreprise.

Si vous optez pour le versement libératoire, vous paierez alors 1 % (achat-revente, vente à consommer, prestation d'hébergement) ou 1,7 % (prestation de services) de votre chiffre d'affaires.

Si au contraire vous n’optez pas pour le versement libératoire, votre bénéfice est soumis, avec les autres éventuels revenus de votre foyer, au barème progressif de l'IR dans la catégorie des BIC ou des BNC.


Les charges sociales

En matière de charges sociales plusieurs possibilités s’offrent à vous.

Si vous ne faites pas de chiffre d’affaires en tant qu’auto-entrepreneur vous ne paierez aucune charge. Si vous faites du chiffre d’affaires vous serez soumis comme certains micro-entrepreneurs au régime microsocial, c’est-à-dire que vous paierez un montant forfaitaire équivalent à 14 ou 24,6 % de votre CA.


Cessation

En cas de cessation d’activité, vous devez, si vous êtes auto-entrepreneur, effectuer une déclaration de cessation d’activité auprès du CFE alors qu’une micro-entreprise devra effectuer une demande de radiation auprès de ce même CFE.

Axecibles web agency

 

Axecibles est une agence web basée dans le Nord et possédant des agences commerciales sur tout le territoire français afin d’être au plus près de ses clients partenaires.